domgraphcom_conseils_d_amidomgraphcom_graphisme_illustration

La bonne résolution

Q ?  - Je dois fournir des photos à mon graphiste, de quelle résolution aurait’ il besoin ?

 

R  - La résolution de n'importe quel matériel graphique, photo, logo, illustration, dépend évidemment de l'usage auquel il est destiné. Dans le doute, il est toujours préférable de fournir une image de meilleure qualité, votre graphiste sera en mesure de réduire la résolution au besoin.

 

Toujours est'il, que chaque usage nécessite une résolution d'image différente. Qui peut le plus, peut le moins, une résolution élevée donnera donc de bons résultats dans n'importe quelle situation. Cependant les fichiers d'images hautes résolution prennent beaucoup de mémoire et pour certains usages comme les applications web, le poids des documents a une importance capitale. Dans un premier temps, toutes les données affichées sur internet doivent être stockées sur un serveur et l'espace qu'elles occupent devient vite un problème, ensuite, les images lourdes sont plus longues à télécharger et ralentissent les applications qui les présentent. Même quand elles sont destinées à l'impression, des images trop lourdes peuvent poser un problème. Pour le graphiste qui doit les manipuler l'espace de stockage et le ralentissement des logiciels est une préoccupation quotidienne.

 

Démêlons donc les différents usages.

 

Internet et applications web :  Dans ce premier cas, la réponse est simple, la résolution des écrans d'ordinateurs est 72 DPI (dots per inches ou points par pouces en français) une image de meilleure qualité n'apportera donc rien de plus que de gober de la mémoire inutilement. Une photo à 72 DPI qui sera affreuse une fois imprimée, aura l'air fantastique à l'écran

 

Impression dans un journal :  Ici c'est le papier qui détermine la limite. Le papier journal communément utilisé est très poreux et absorbe l'encre  il est donc impossible d'y faire une impression de très haute qualité. Une résolution de 150 DPI sera suffisante.

 

Impression de qualité :  C'est l'impression dans les revues de bonne qualité, les beaux livres et les affiches artistiques qui nécessitent les meilleures résolutions. Le papier glacé de qualité élevée est en mesure d'accepter une impression très fine et les points d'une image à basse résolution paraîtraient.

Dépendant de la qualité du papier et de l'usage à laquelle l'impression est destinée, on parlera d'une résolution de 300 DPI, 600 DPI et plus.

 

Enseignes et impression grand format :  Voici la question piège. Beaucoup de gens pensent qu'en raison de leur taille, les images grand format nécessitent une plus grande résolution. En fait, c'est tout le contraire si on augmente le nombre de points par pouces carrés, une très grande image deviendra réellement trop lourde pour la plus part des ordinateurs. De toute façon, les grandes images sont faites pour être vues de loin. Une résolution de 72 à 150 dpi sera presque toujours suffisante.  En les observant de près une impression grand format, vous serez en mesure de voir les pixels à l’œil nu, ce qui serait inacceptable sur une photo de magazine.